Nouveau: consultations en ligne. Tirez les tarots et contactez Yvette Borel en lige sur www.yvetteborel.net
Un service de consultation en tarologie est également disponible sur rendez-vous afin de répondre à vos interrogations et obtenir
plus de clarté. Pour tous rendez-vous avec Madame Yvette Borel, veuillez appeler le matin de 9 heures à 11 heures au +41(0)78 747 67 27

Le Parcours d’Yvette Borel

Depuis sa tendre enfance, Yvette est l’héritière privilégiée des traditions et du savoir de ses Aînés.
L’art de lire les cartes lui fut transmis par sa grand-mère après être passé de générations en
générations.

Sa vie, alimentée par la passion et la curiosité des autres, l’a conduite à travers le monde, sur tous les
continents. Au cours de ses périples, elle a partagé son don partout, lisant les cartes et servant de
guide aux gens.

De New-York à Hong Kong, de Genève à Paris, d’illustres hommes politiques, hommes d’affaires , figures
publiques, cherchent auprès d’elle orientation et refuge.

Yvette Borel recherche avant tout l’authenticité, elle ne s’intéresse pas à vos signes extérieurs de
biens et de succès, mais ressent le fond de votre âme rapidement.

En approchant Yvette Borel, vous découvrirez le monde des cartes, des symboles et des énergies, la
plénitude de l’âme et la paix de l’esprit. Yvette Borel vous montrera les voies à emprunter, il ne tiendra
qu’à vous de les suivre ou de les négliger.Car la carte ne vous dira pas l’avenir c’est vous qui le ferait.

IMG_1315

Extrait du « Guide des Meilleurs Astrologues et Voyants » (Edition Favre)

Yvette Borel       
Genève
Voyance, tarologie, pendule, lignes de la main
Pour rendez-vous, appelez le: +41 (0)78 747.67.27.
Consultation en cabinet
Consulte aussi à Paris, Hong Kong, Miami, Saint Barth (parle anglais et espagnol)
Tarif : 70 francs suisses pour une demi-heure et 100 francs suisses pour une heure
Mail : yvetteborel@me.com

Yvette Borel fait partie des voyantes qui ont été initiées par leur grand-mère. Sa passion de la vie l’
amena à voyager à travers le monde et à nourrir son expérience auprès de diverses cultures. Yvette
vous reçoit dans une rue passante, à l’arrière de la boutique ésotérique l’Arcane 7, entreprise
familiale. Pour Yvette, son don lui permit de soigner la perte de sa sœur jumelle à la naissance. Raison
pour laquelle sa recherche se dirige toujours vers l’autre.

Pour notre entretien, j’ai passé une heure trente dans le petit cabinet bien garni d’Yvette. Derrière
elle, une énorme armoire remplie de jeux de cartes et de tarots, et sur laquelle est épinglée une
photo du Dalaï Lama trônant au milieu d’objets rituels de toutes les religions et croyances païennes.
Pour Yvette, il n’y a que celle du cœur qui compte, mais elle respecte les croyances de chacun. « S’ils
ont besoin de superstition pour se rassurer, après tout, et que ça les aide, c’est ce qui compte » me
dit-elle. Ce mélange de bibelots «sacrés» aurait pu me faire fuir, mais le charme fantasque de cette
voyante m’a donné envie d’en savoir plus. Je ne regrette pas cette décision, car j’ai découvert une
femme généreuse, pleine de tolérance et d’ouverture d’esprit. Très tactile, elle me prend les mains
et me donne déjà quelques informations sur mon caractère. Soudain, une femme désemparée
débarque dans la boutique et nous interrompt ; apparemment fragile psychologiquement, Yvette
décide de l’envoyer chez un médecin. Puis un directeur de banque entre et demande à la voir au plus
vite. Nous reprenons… une femme sénégalaise apparaît ; elle lui demande alors de repasser plus tard.
Je pense enfin pouvoir reprendre mon entretien quand une femme appelle de Monaco ; Yvette lui
répond alors: « vous faites comme les riches, vous voulez passer avant tout le monde, mais vous
prendrez rendez-vous». Vous l’aurez compris cette voyante n’effectue aucune distinction quant à la
situation sociale de sa clientèle et remplit ainsi un rôle social très important. Selon elle, l’amour de l’
autre fait partie intégrante de son travail. Bien sûr, il restait peu de temps pour la consultation, mais
tout ce cortège de personnes a  révélé la forte demande de sa clientèle. Yvette se mit à me scanner,
comme elle dit, avec ses cartes. Elle me fit alors quelques prévisions essentielles.
Je termine ce portrait par cette jolie anecdote : le petit fils d’Yvette Borel a toujours voulu assister à
ses consultations. Il se plaçait sous son bureau silencieux disait : « j’écoute la vie ». Sa grand-mère
aussi avec beaucoup d’humanité1